Réservation mouvementée chez Disney

Qui aurait cru qu’une simple réservation de séjour puisse devenir si compliqué…

Certains connaissent déjà les détails de l’histoire, les autres vont se faire un plaisir de la découvrir…

Il s’avère que DisneyWorld a eu la bonne idée de proposer il y a quelques semaines une offre « Get 3 free », en résumé : pour un séjour comme le notre de 11 nuits / 10 jours, nous avions la possibilité de ne payer que 8 nuits et 7 jours… Si c’est pas une affaire !

Bref, dans la perspective d’économiser 500 à 600$, nous avons un peu précipité notre réservation et nous avons réservé le soir même du jour où l’offre était paru.

Tout s’est à peu près bien passé…

Même si notre interlocuteur a décidé qu’il vallait mieux faire une conversation à 3 avec un interprète. (Je ne suis toujours pas convaincu, puisque je répondais aux questions en anglais avant que l’interprète ait le temps de traduire… Bref, c’était assez déroutant, mais nous y sommes arrivés. Nous avons réservé notre séjour au Coronado Spring Resort.

Bref, contents de nous, nous avons reçu la facture.

Mais en recomptant un peu, il s’avèrait que nous n’avions pas économisé guère plus que 100 $… Et aucune mention de l’offre que nous avions bien précisé n’apparaissait sur la réservation…

Nous avons donc pris notre courage à deux mains (parce que pour essayer d’expliquer ça par téléphone en anglais, avec les temps de lattence énormes, il en fallait !)…

Bref, une dame nous répond bien gentiment, qu’effectivement nous n’avons pas l’offre. Mais qu’à cela ne tienne : elle va nous la rajouter…

« Hold a minute please »

Mais (et c’est là qu’est l’os), il n’y avait plus de chambre disponible avec cette offre !! Impossible donc de nous la rajouter…

« I have it in other hotels, same value, like « the riverside« … » [blank] « no, I haven’t got this offer anymore in any of our hotels except the « Pop Century Resort » « 

Mouarf me dis-je. (En anglais, ça donne « Mouarf » aussi.)

J’explique bien gentiment à la madame que nous on veut le Coronado Spring Resort. Qu’on veut celui là. Et pas un en dessous. Ni un au dessus. Le thème de celui là nous plait. On le veut. On le veut.

La dame nous explique tout aussi gentiment qu’il n’y a pas moyen…

Mais bon, nous on a pas vraiment du tout envie de laisser tomber notre pyramide maya et notre wonderful swimming pool

Mandi et moi, ben on commence aussi à s’engueuler doucement entre nous. Parce que ben mine de rien dans ce genre de situations, c’est rare que les deux parties arrivent à tomber d’accord d’un coup…

Pour bien montrer et faire comprendre à la dame, je soupire dans le téléphone, je réfléchis, je place quelques « hummmm » de réflexion dans la conversation…

Et puis bon, qui ne tente rien n’a rien.

« Could you make us a commercial offer ?« 

Si ça c’est pas de l’anglais académique !!

Bref, ce à quoi elle m’a répondu toujours en angliche : « Ah mais non, moi je peux pas inventer des prix qui ne sont pas dans l’ordinateur »…

Re-soupir…

Et puis bon, j’ai insisté, on vient de loin, si notre interlocuteur de la veille avait fait son boulot, on l’aurait eu cette offre etc.

Et puis bon : « Hold a moment, I’m going to ask my commercial manager« 

Elle revient… « Hold a moment please« 

Bref, quelques « hold a moment please » plus tard, elle revient en nous disant que c’est bon ! qu’elle va nous rajouter l’offre sur notre réservation actuel !

Le prix a baissé d’environ 500 $ et ça c’est bien agréable !

Bref, je vais commencer à croire ce qu’on m’a dit : là bas, le client est roi, et faut pas hésiter à raler…

(Même pas là bas, je me suis déjà engueulé avec des gens, ça me laisse rêveur pour la suite… !)

Partagez !
    Comments
    1. dede13 |
    2. Zartampion |
    3. Paulo |
    4. Simplet |
    5. pommaleau |
    6. Christel |
    7. Tangee |
    8. Mandi |
    9. Elisabeth |